FIA WEC - Toyota Gazoo Racing triomphe aux 8 Heures de Portimão
Retour

FIA WEC - Toyota Gazoo Racing triomphe aux 8 Heures de Portimão

Doublé Toyota Gazoo Racing à l’occasion des 8 Heures de Portimão, deuxième manche de la saison 2021 du FIA WEC. Alpine Elf Matmut complète le podium.

À l’occasion de sa 100e course en FIA WEC, Toyota avait à cœur de bien faire. La technologie hybride de la GR010 – Hybrid, couplée à une stratégie parfaite, a permis d'allonger chaque relais et ainsi d’économiser un temps précieux. Les efforts de Sébastien Buémi, Kazuki Nakajima et Brendon Hartley ont finalement été récompensés, la Toyota #8 franchissant la ligne d'arrivée devant la voiture-sœur. L’Alpine A480 – Gibson #36 d’Alpine Elf Matmut a franchi le drapeau à damier en troisième position.  

Sébastien Buémi, vainqueur, a précisé « C’était une course très difficile. Heureusement, nous avons été capables d’économiser plus d’essence et d’éviter le dernier ravitaillement. L’autre équipage était très fort, mais les stratégies étaient différentes. Je suis heureux que cela se termine de cette manière. »

Glikenhaus Racing conclut un premier week-end en 30e position, à la suite d’une collision impliquant Ryan Briscoe et deux LMGTE Am. « Sur le premier relais, Richard (Westbrook) a eu ce problème de pression des pneus. Ensuite, nous avons eu ce contact qui a endommagé l’embrayage. Bien sûr, nous sommes ici pour courir et nous allons tout faire pour ressortir en piste », a confié James Glickenhaus quelques minutes après l’accident.

Globalement, la course a connu de nombreux rebondissements, en particulier un safety car causé par la sortie de Miroslav Konopka (Ligier JSP217 – Gibson #44), suivie d’une procédure de full course yellow en fin de course, à la suite d’une défaillance sur l’Oreca 07 – Gibson #20 d’Highclass Racing.

Le top 3 en catégorie Hypercar :

  1. Toyota GR010-Hybrid #8 – Toyota Gazoo Racing – Sébastien Buemi/Kazuki Nakajima/Brendon Hartley – 300 tours
  2. Toyota GR010-Hybrid #7 – Toyota Gazoo Racing – Mike Conway/Kamui Kobayashi/José María López
  3. Alpine A480 – Gisbon #36 – Alpine Elf Matmut - André Negrão/Nicolas Lapierrre/Matthieu Vaxivière  

La catégorie LMP2 a fait honneur à sa réputation. En effet, les équipes ont croisé le fer durant les huit heures de courses, sans qu’aucune voiture ne se détache clairement. Dès l’entame de course, le héros local António Félix Da Costa (Oreca 07 – Gibson #38) a percuté Tom Blomqvist sur la voiture-sœur (Oreca 07 – Gibson #28). JOTA réussit un tour de force en faisant remonter ses deux prototypes dans le classement. Dans les derniers instants, Da Costa a pris le meilleur sur deux voitures pour s’imposer.

Racing Team Nederland, souvent aux avant-postes, a connu une mésaventure peu après la mi-course quand Job Van Uitert a percuté une LMGTE Pro dans une manœuvre trop optimiste. Team WRT n’a rien lâché mais c’est finalement l’Oreca 07 – Gibson #22 de United Autosports USA qui a rejoint JOTA sur le podium malgré une course difficile.  

Le top 3 en catégorie LMP2 :

  1. Oreca 07 – Gisbon #38 – JOTA – Roberto Gonzalez/António Félix Da Costa/Anthony Davidson
  2. Oreca 07 – Gisbon #28 – JOTA – Sean Gelael/Stoffel Vandoorne/Tom Blomqvist  
  3. Oreca 07 – Gisbon #22 – United Autosports USA – Philip Hanson/Wayne Boyd/Paul Di Resta

Le blistering, ou apparition de cloques sur les pneumatiques en raison de trop grandes contraintes, a joué un grand rôle dans les deux catégories GT. En LMGTE Pro, les Ferrari F488 GTE Evo #51 et #52 ont rapidement pris la tête de la course, s’éloignant peu à peu des deux allemandes. Porsche n’a pas eu d’autres choix que d’attendre la baisse des températures pour passer à l'offensive. Un réveil tardif qui a offert le doublé à AF Corse, la Ferrari #51 d’Alessandro Pier Guidi et James Calado devant la #52. La Porsche #92 suivait de près à l’arrivée.

Le top 3 en catégorie LMGTE Pro :

  1. Ferrari 488 GTE EVO #51 – AF Corse – Alessandro Pier Guidi/James Calado
  2. Ferrari 488 GTE EVO #52 – AF Corse – Daniel Serra/Miguel Molina
  3. Porsche 911 RSR-19 #92 – Porsche GT Team – Kevin Estre/Neel Jani/Michael Christensen

Course très mouvementée en LMGTE Am, qui a vu s’imposer la Ferrari 488 GTE EVO #47 de Cetilar Racing, emmenée par Roberto Lacorte, Giorgio Sernagiotto et Antonio Fuocco. Suivent la Porsche #56 de Team Project 1 et la Ferrari #54 d’AF Corse. De l’action en piste qui coûte cher à l’Aston Martin Vantage AMR de TF Sport qui était sur le podium à Spa-Francorchamps.  

Le top 3 en catégorie LMGTE Am :

  1. Ferrari 488 GTE EVO #47 – Cetilar Racing – Roberto Lacorte/Giorgio Sernagiotto/Antonio Fuocco -
  2. Porsche 911 RSR-19 #56 – Team Project 1 – Egidio Perfetti/Matteo Cairoli/Riccardo Pera
  3. Ferrari 488 GTE EVO #54– AF Corse  – Thomas Flohr/Francesco Castellacci/Giancardo Fisichella

L’Aston Martin #777 de D’Station Racing a été contrainte à l’abandon suite à l’accrochage avec la Glickenhaus 007 LMH en début de course. Également impliquée, la Porsche 911 RSR-19 #77 du Dempsey-Proton Racing n’a jamais repris la piste.  

Le prochain rendez-vous est programmé pour le 18 juillet, à l’occasion des 6 Heures de Monza.

Pour plus d’informations sur le FIA WEC, rendez-vous sur le site web du championnat.