24 Heures du Mans – Rebellion Racing, la tête haute
Retour

24 Heures du Mans – Rebellion Racing, la tête haute

Cette 88e édition marquait la dernière participation pour Rebellion Racing. L’équipe suisse quitte la scène des 24 Heures du Mans avec une deuxième et une quatrième place au classement général.

Rebellion Racing abordait la 88e édition des 24 Heures du Mans avec l’envie de tirer sa révérence de la meilleure manière qui soit. Durant la course, la Rebellion R13-Gibson #1 pilotée par Bruno Senna, Norman Nato et Gustavo Menezes puis la #3 confiée à Romain Dumas, Nathanaël Berthon puis Louis Delétraz, ont maintenu une pression constante sur les Toyota TS050 Hybrid de Toyota Gazoo Racing. Finalement, la #1 a rallié l’arrivée en deuxième position à cinq tours de la Toyota victorieuse. L’équipe suisse signe là son meilleur résultat sur la classique mancelle après 11 participations et se retire la tête haute. Un double podium était possible sans les soucis d’embrayage rencontrés sur la #3 dans les dernières heures.

Gustavo Menezes a confié après la course : « Évidemment, on veut toujours se battre pour la victoire mais un podium aux 24 Heures du Mans, surtout une deuxième place, ne se refuse pas. L’équipe a vraiment travaillé très dur tout le week-end. Le changement de moteur lors de la deuxième séance d’essais libres nous a fait perdre du temps précieux. Nous avons montré de quoi nous étions capables en Hyperpole avec le tour le plus rapide jamais réalisé par une LMP1 non-hybride en 3’15’’822 et sûrement l’un des trois meilleurs temps de l’histoire. Durant la course, au petit matin, nous avions un problème avec le museau qui nous faisait perdre de l’appui aérodynamique. Je suis vraiment heureux de cette deuxième place car c’est le meilleur résultat de Rebellion au Mans, le meilleur pour moi aussi. J’ai désormais trois trophées des 24 Heures du Mans chez moi !»

Après deux participations en catégorie LMP2, Norman Nato effectuait ses premiers pas en LMP1 : « Je suis très heureux d’être sur le podium pour ma première participation aux 24 Heures du Mans en catégorie reine. Nous savions que nous pouvions faire une bonne course. Nous avions à cœur de bien faire. Nous avons prouvé cette saison que nous étions capables de réaliser des pole position et gagner des courses. En course, nous n’avons pas rencontré de gros problèmes mais Toyota était tout simplement plus fort. Malgré ça, nous pouvons être fiers de ce que nous avons accompli. »

La Rebellion R13-Gibson #3 du trio Dumas/Berthon/Delétraz s'est classée 4e du classement général après avoir rencontré des problèmes d'embrayage.
La Rebellion R13-Gibson #3 du trio Dumas/Berthon/Delétraz s'est classée 4e du classement général après avoir rencontré des problèmes d'embrayage.

Pour Bruno Senna, cette deuxième place est une consécration : « C’était ma huitième participation aux 24 Heures du Mans. J’ai souvent réalisé de belles performances ici mais j’ai souvent joué de malchance. C’est donc un résultat inoubliable et c’est incroyable pour l’équipe de battre Toyota et d’avoir pu suivre leur rythme en début de course. C’était une très belle course et l’équipe a fait un très bon travail. Bien sûr, nous aurions aimé voir les deux voitures sur le podium mais nous prenons ce résultat comme une victoire. »

Lire aussi : 24 Heures du Mans 2020 – Le debriefing de Vincent Beaumesnil, directeur sport de l’ACO.