24 Heures du Mans – United Autosports USA, le top six LMP2 pour un record
Retour

24 Heures du Mans – United Autosports USA, le top six LMP2 pour un record

Depuis 2017 et ses débuts en endurance, United Autosports USA est toujours parvenu à terminer dans le top 6 de la catégorie LMP2 des 24 Heures du Mans. Ce fut de nouveau le cas à l’occasion de cette 90e édition puisque l’Oreca 07-Gibson #23 s’est classée sixième tandis que la #22 a franchi la ligne d’arrivée en 10e position après une course difficile.

L’équipe anglo-américaine semblait pourtant prête à se battre pour la victoire en LMP2 puisque la #22 s’était qualifiée en deuxième position et la #23 à la sixième place. Toutefois, quelques secondes après le début de la course, un fait de course a frappé l’équipe gagnante du LMP2 en 2020.
La #22 s’est retrouvée prise en sandwich et envoyée dans le bac à graviers du premier virage par une voiture rivale qui s’est vue infligée une pénalité d’une minute pour avoir causé l’accident. Phil Hanson, Filipe Albuquerque et Will Owen ont alors perdu deux tours.

La #23 s’en est un peu mieux tirée malgré trois arrêts au stand imprévus au cours des trois premières heures en raison de crevaisons. Malgré ce premier revers, toute l’équipe est restée totalement concentrée sur l’obtention du meilleur résultat possible. Les pilotes Alexander Lynn, Oliver Jarvis et Josh Pierson se sont montrés rapides et fiables. À 16 ans, Josh Pierson est devenu le plus jeune pilote de l’histoire à avoir terminé les 24 Heures du Mans.

United Autosports USA pointe à la deuxième place du Trophée Endurance FIA des équipes LMP2, à 11 points de JOTA.

"Ce fut une course difficile et elle aurait pu se terminer en 24 secondes au lieu de 24 heures"
Richard Dean, copropriétaire de United Autosports USA

Filipe Albuquerque : « Quelle course difficile ! Tout avait l’air bien avant la course. Phil, Will et moi avions une voiture compétitive et étions satisfaits de son équilibre. Mais, quelques centaines de mètres après le départ, tout a changé avec la sortie de piste de Will après que d’autres se soient trop excités. À partir de là, la course était terminée donc il fallait minimiser les dégâts. C’est dommage, car le package était là. »

Josh Pierson : « C’était une bonne course marquée par des rebondissements. Le point culminant a été mon premier relais car c’est à ce moment-là que j’ai officiellement marqué l’histoire. C’était aussi le moment le plus émouvant car j’ai enfin pu courir aux 24 Heures du Mans. Nous avons dû surmonter beaucoup de choses après nos problèmes de pneus au début et nous avons eu sept ou huit arrêts au stand de plus que nos principaux rivaux. Cette sixième place est satisfaisante car Oliver et moi avons maintenant 11 points de retard sur les leaders du championnat LMP2. »

Richard Dean, copropriétaire de United Autosport USA : « Ce fut une course difficile et elle aurait pu se terminer en 24 secondes au lieu de 24 heures. Ce n’était pas le départ auquel nous nous attendions. La voiture pénalisée a finalement été la #22, dernière de sa catégorie avec deux tours de retard. Toutefois, Phil, Filipe et Will ont superbement riposté.
La #23 a été rapide tout au long de la course, mais en raison des crevaisons du début de course, elle a effectué plus d’arrêts aux stands que les vainqueurs. Ce fut une riposte incroyable de la part de l’équipe pour placer les deux voitures dans le top dix du LMP2 à l’arrivée. »

PHOTO 1/3